Mairie de Choisy

Vous êtes ici : Accueil > Vie pratique > Le brûlage à l’air libre... une pratique polluante

Le brûlage à l’air libre... une pratique polluante

  • Publié : 2 janvier 2019
  • Mis à jour : 10 mai 2019
  • Pourquoi cette interdiction ?
    Au-delà des possibles troubles de voisinage (nuisances d’odeurs ou de fumées) comme des risques d’incendie, le brûlage des déchets verts est fortement émetteur de polluants dont les particules mais aussi des composés cancérigènes comme les HAP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques) et le benzène.
  • Quels sont les déchets concernés par cette situation ?
    Ce sont les tontes de pelouses, les tailles de haies et d’arbustes, les résidus d’élagage, de débroussaillement, d’entretien de massifs floraux ou encore les feuilles mortes...
  • Qui doit respecter cette interdiction ?
    Toute personne (particuliers, entreprises, collectivités territoriales) produisant des déchets verts est concernée.
Arrêté préfectorale

Des dérogations strictement encadrées sont prévues pour la lutte contre les espèces invasives et contre les organismes nuisibles, avec un examen au cas par cas de la direction départemental des territoires, sous réserve qu’il n’existe aucune autre solution.
En cas de non-respect, une contravention de 450 € peut être appliquée (article 131-13 du nouveau code pénal)

 Quelles autres solutions ?

Privilégiez la paillage des tontes, le broyage ou au besoin l’apport en déchetterie à Epagny.

Plaquette d’information de Air Rhône-Alpes

En savoir plus sur la qualité de l’air au niveau local (Annecy) :

https://www.atmo-auvergnerhonealpes...

Le Saviez-vous ?

Barbecue : cuisson électrique ou au gaz recommandée

Les barbecues au charbon de bois, bien que très répandus (environ 60% des ventes en France), émettent un mélange de substances polluantes pour l’air et pouvant occasionner des effets sur notre santé : particules fine, dioxyde de carbone, monoxyde de carbone, oxydes d’azote, composés organiques volatils, HAP...

Les barbecues à gaz ont l’avantage d’offrir une combustion plus propre que celle de leurs homologues qui fonctionnent au charbon, en plus de provoquer moins de déchets.

Un barbecue à gaz émet 500 fois moins de PM10 et 100 000 fois moins de B(a)P qu’un barbecue au charbon de bois.